Confiture de tamarin

Cueillette des tamarins

C’est la saison des tamarins ! Des singes se ruent dans les feuillages à la sortie des écoles pour faire leur quatre heures des fruits les plus charnus et sucrés. Mais sous les arbres qui donnent des fruits acides, aucun cartable. Les branches sont chargées de gousses que personne ne vient ramasser.

Eh bien moi, je suis passée par là…

Ecossage des tamarins

Le plus fastidieux est de retirer la pulpe des cosses. Ensuite, on les laisse tremper jusqu’au lendemain. Dans de l’eau de mer, c’est meilleur !

Puis tout le monde sait faire de la confiture, non ?

On dose le sucre en fonction de l’acidité. Pour une bonne conservation, compter au moins une dose de sucre pour une dose de fruits. Et le must : une généreuse cuillère de beurre au moment de couper le feu…

Bon appétit les gourmands !

Confiture de tamarins

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :